A l’heure où la majorité des informations passent par Internet et où les mails fusent, le mailing postal peut paraître démodé. Pourtant, il reste aujourd’hui un outil de communication extrêmement efficace et mieux perçu que l’e-mailing. Alors oui, le mailing postal a encore de beaux jours devant lui !

69% des destinataires déclarent lire leur courrier et même le conserver (sondage TNS Sofres/Médiapost).

La définition du message : la base d’un mailing

Première étape d’un mailing réussi : la définition des objectifs en fonction de la stratégie globale.

Informer, convaincre ou inciter à l’action, en fonction de votre objectif, le message du courrier doit être clair et compris par tous. Autant que votre message, soignez votre accroche et votre conclusion. Et inutile de préciser que la forme doit être aussi pertinente que le fond, rien ne doit être laissé au hasard !

La segmentation : essentielle pour optimiser vos envois

Dans la gestion de votre base de données, le traitement RNVP (Restructuration, Normalisation, Validation Postale) permet de s’assurer que l’on dispose bien de toutes les informations nécessaires à l’envoi et que celles-ci sont valides. Cela permet de limiter le PND (Pli Non Distribuable) lors d’une campagne.

Travaillez votre fichier, même si cela prend du temps. Un envoi à deux reprises peut donner une mauvaise image de votre entreprise et vous coûte plus cher. Le mailing a d’ailleurs un prix qui peut sembler élevé puisqu’il coûte entre 0,75 et 1,50 euros mais ce prix est dégressif et comprend la fabrication, la mise sous pli et le coût d’adressage.

La créativité : comment marquer les esprits

Il est temps d’oublier les courriers traditionnels et conventionnels sans originalité. Place aujourd’hui à la créativité et à l’ingéniosité. Votre courrier doit se distinguer : donnez envie à vos prospects d’ouvrir et de lire votre courrier jusqu’au bout.

Le mailing permet de faire vivre une expérience beaucoup plus réelle que la simple réception d’un e-mail. Les possibilités de créativité sont beaucoup plus larges et diverses.

Il faut donc jouer avec les émotions du destinataire et lui faire vivre une réelle expérience qui va mettre à l’honneur ses différents sens : le toucher, la vue ou même l’odorat ! C’est en développant ces sens qu’on obtient aujourd’hui un taux de mémorisation de 61%.

La personnalisation : la clé d’une campagne réussie

Parmi un grand nombre de courriers reçus, votre mailing doit interpeller et susciter l’intérêt du destinataire. L’écriture de votre courrier doit refléter le niveau de relation que vous entretenez avec votre client et lui donner l’impression qu’il est spécial et privilégié.

Profitez d’une bonne segmentation pour proposer des bons de réduction plus importants à vos clients fidèles qu’à vos clients occasionnels ou aménager votre programme de fidélité.

Adoptez un discours qui montre que vous connaissez votre client et que vous savez de quoi il a besoin. La bonne rédaction d’une campagne de mailing peut générer un taux de réponse moyen de 4,4% comparé à environ 0,12% pour l’e-mailing.

Le calcul de l’efficacité : s’améliorer constamment

Afin de juger l’efficacité de votre campagne, vous pouvez insérer des bonus dans votre courrier (coupon-réponse, catalogue, bons de réduction). Vous pouvez également ajouter une date limite de réponse afin d’inciter votre cible à répondre.

Ces outils vont permettront de comparer vos différentes campagnes de mailing et de toujours vous améliorer.

Le conseil de Nouveau Regard

Une campagne de mailing postal génère une grande quantité de papier : privilégiez le papier recyclé pour limiter l’impact sur l’environnement et limiter le gaspillage en segmentant bien votre cible.

Vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires pour rédiger une campagne de marketing direct efficace et créative ? Contactez-nous !